Numériques, dans le regard des femmes

18 Mar 2021 | Événements internes

Le saviez-vous ? Notre monde est composé à 50% de femmes et 50% d’hommes. Et pourtant, on ne retrouve que 20% à 30% de femmes dans le secteur porteur qu’est le numérique, et on ne dépasse même que rarement les 12% dans les métiers techniques ! 

Place des femmes dans les entreprises, légitimité, langage, intelligence artificielle…

Autant de thématiques passionnantes qui ont été abordées avec nos invitées lors de notre événement en ligne “Numériques, dans le regard des femmes” du 8 au 12 mars 2021 au cours duquel nous avons déconstruit les stéréotypes de genre et agit en faveur de plus de mixité ! 

PROGRAMME

Table ronde n°1 

Des femmes et des entreprises

Avec Fanny Dufour, Adeline Virlogeux et Karen Quintin

1907, une date si lointaine, et pourtant si proche à l’échelle des droits des femmes. C’est en 1907 que les femmes ont acquis légalement le droit de toucher un salaire pour leur travail. Depuis, leurs droits n’ont cessé d’évoluer vers plus d’égalité : 1965, droit de travailler sans demander l’accord de leur mari ; 1972, égalité des salaires entre les femmes et les hommes… et pourtant, les femmes peinent encore à bénéficier de la même place et des mêmes responsabilités que les hommes dans les entreprises. Qu’en est-il du côté du numérique ? Ce secteur (jugé à tort) masculin !

Table ronde n°2

Le numérique, c’est pas fait pour les femmes ! 

Avec Célisiane Rosius, Sharon Sofer et Estelle Adam

30%. C’est la proportion de femmes travaillant dans le numérique. Et pourtant, ce sont bien des femmes qui sont à l’origine de la programmation informatique ! Peut-être avez-vous déjà entendu parler de Ada Lovelace, Hedy Lamarr ou encore Grace Hopper ? Qu’est-ce qui fait qu’aujourd’hui les femmes soient moins nombreuses à exercer dans le numérique ? Quels freins externes rencontrent-elles ? Mais aussi quelles barrières se mettent-elles elles-mêmes ? Pourquoi et comment les surmonter ?

Table ronde n°3

Développeuse, autrice, formatrice… vraiment que des mots ? 

Avec Marine Bruneau et Estelle Adam

Dites-nous quel est votre métier et nous vous dirons qui vous êtes. L’écriture épicène, autrement appelée écriture inclusive consiste à écrire de manière à éviter toute discrimination sexiste. Dans le langage courant, les métiers sont bien souvent écrits au masculin. Leur version féminine décriée. Un petit détail qui en dit long sur l’histoire des mots et des métiers, notre culture et nos (mauvaises) habitudes vers une place plus importante des femmes dans notre vie de tous les jours, le monde du travail et le numérique.

Table ronde n°4

Mixité : quels enjeux pour l’IA et la société de demain ? 

Avec Virginie Mathivet et Carole Lailler

Si l’IA d’aujourd’hui est dominée par les hommes, quelles réponses nous apportera-t-elle demain, dans un monde pourtant mixte ? Veiller à ce que les algorithmes ne renforcent pas les biais sexistes est indispensable, que ce soit quant aux types de données collectées, à la manière dont elles le sont ou encore quant à la manière dont elles sont ensuite exploitées. Les algorithmes, s’ils sont conçus sur des données biaisées vont reproduire et entretenir les stéréotypes et discriminations de genre. Et si on agissait dès maintenant ?!

Un grand merci à nos 10 invitées pour leur présence et les éclairages qu’elles ont pu nous apporter quant à la place des femmes dans le numérique et dans notre société de manière plus générale.

Merci également à vous toutes et tous, vous avez été plusieurs centaines à vous inscrire à ce rendez-vous afin de faire bouger les lignes de la mixité et de l’inclusion dans le numérique !

Semaine portes ouvertes
Semaine portes ouvertes