Devfest 2021 x ENI École Informatique

24 Nov 2021 | Événements externes

Retour sur l’édition 2021 du Devfest

Qu’est-ce que le DevFest Nantes ?

Le DevFest, ou « Developer Festival », est une conférence technique pour les développeurs. Il s’adresse aux étudiants, aux professionnels ou simplement aux techniciens curieux.

 

Le thème street-art était à l’honneur pour cette nouvelle édition avec 2100 participants sur 2 jours !

 

Voici un aperçu de ce qui s’est passé :
Cette année, notre formateur Hervé Boisgontier a co-animé avec Florent Lévêque, apprenant de la formation Bac +2 Développeur Web et Web Mobile, une conférence :
Le Blind-Test :

Le mot d’Hervé : «Le DevFest est un grand moment d’échanges, de partages, d’apprentissages… C’est également l’occasion de rencontrer plein de monde : des personnes que nous connaissons déjà, d’autres que nous n’avions vues qu’en visio, d’autres encore que nous avons découvertes. Les échanges sont toujours très riches et très agréables.
Pour cette édition 2021, j’ai eu la chance de présenter un talk en compagnie d’une personne formidable : Florent Lévêque. La salle était pleine, à peu près 400 personnes ! Preuve que l’accessibilité numérique intéresse les développeurs… À moins qu’avec notre titre “The blind Test”, le public s’attendait à un test musical 😂…
Au travers d’un exemple de page web, Florent qui est non voyant nous a montré comment, à l’aide d’un lecteur d’écran et d’une plage braille, il arrive à naviguer et à quelles difficultés il est confronté. De mon côté, j’ai montré comment corriger petit à petit la page pour améliorer son accessibilité.
C’était la première fois pour moi que je présentais devant autant de monde. C’est un peu stressant, c’est pourquoi, en codant en live, j’ai eu un petit effet démo !
Nous avons eu beaucoup de questions et un grand nombre de personnes sont venues nous voir après la conférence. Nous espérons que notre modeste contribution permet aux développeurs de changer leur regard et leurs pratique en matière d’accessibilité numérique.
Je tiens à remercier chaleureusement toute l’équipe du GDG NANTES pour d’une part nous avoir donné l’opportunité de parler de ce sujet mais également pour leur gentillesse et leur bienveillance.»

Le mot de Florent : «Tout d’abord je souhaite remercier le GDG Nantes, et l’ENI ainsi qu’Hervé Boisgontier, qui était à l’initiative du talk.
Je remercie également la société Digital4Better, qui m’a permis d’assister au DevFest.
C’était la première fois que j’y allais, et je ne le regrette pas, car le contenu était très intéressant, et l’organisation était parfaite.
Tout particulièrement, dans ma condition de personne aveugle, j’ai trouvé l’accueil du GDG impécable.
Avant de présenter le talk avec Hervé, j’étais un peu stressé, mais dès le début du talk, le stresse a laissé place à la concentration, et finalement tout c’est bien passé. Je dois dire que j’y ai pris beaucoup de plaisir.
Nous avons été contents de constater avec Hervé, que le public a répondu présent, ce qui est rassurant car les développeurs se sensibilisent à l’accessibilité du web, et c’est important.»

 

 

 

 

 

.

 

 

 

 

Nous avons également souhaité offrir des places à nos formateurs et  à nos chargés de relations école-entreprise :  Retour sur leurs impressions !

 

Mélina Simon, chargée de relations école-entreprise et référente mixité sur notre campus de Nantes a souhaité participé à la conférence sur “La place des femmes dans le numérique, comment inverser la tendance ?” animée par Mélissa Cottin, Directrice chez ESTIMNumérique et par Arthur Tarroux, Chargé de mission mixité chez ESTIMnumerique.

« Quel plaisir d’avoir pu à nouveau participer au DevFest de Nantes. L’occasion d’assister à deux conférences, l’une autour de la mixité, et une autre sur l’accessibilité animée par notre formateur Hervé BOISGONTIER et Florent LEVEQUE ! Deux sujets importants, tant d’un point de vue numérique que sociétal !  RDV pour l’édition 2022 ! »

Julien Trillard, formateur développement, a également pu participer au Devfest : 

«J’ai eu la chance de faire partie des trois formateurs présents. Voici un petit retour des talks auxquels j’ai pu participer.

D’abord, celui qui m’a le plus intéressé est de loin celui de mon collègue Hervé Boisgontier. En collaboration avec Florent Lévêque, ils ont montré l’intérêt de rendre nos productions plus accessibles à tous. L’idée était de montrer les impacts d’un site web mal construit via l’utilisation d’un synthétiseur vocal utilisé par les personnes visuellement déficientes et comment corriger tout cela. Les conférences sont parfois très théoriques mais ici, rien que du concret !

Depuis que je fréquente le festival, je n’avais jamais tenté l’expérience des ateliers. C’est chose faite cette année. Avec mes deux collègues, Stéphane Thomas et Hervé Boisgontier nous avons participé à Hacking games – Crack the safe. L’occasion pour nous de se plonger dans la peau d’agents de la NSA prêt à tout pour aider Edward Snowden. L’idée tournait évidemment autour de la sécurité informatique mais avec la particularité de manipuler du hardware via une carte Arduino. L’objectif était de cracker l’ouverture digicode d’une mallette grâce à la carte en opérant une attaque par force brute. Une fois ouverte, il ne restait plus qu’à récupérer une carte NFC d’un membre de l’agence de sécurité américaine afin d’ouvrir un coffre-fort contenant la récompense. Le hic, le niveau d’habilitation du propriétaire de cette dernière n’étant pas suffisant, nous avons dû hacker un site web pour trouver un profil avec un plus fort niveau d’habilitation et ses informations afin de mettre à jour la carte et réussir enfin le défi ! Pari réussi.
Je me suis également intéressé à la création de jeu en CSS. Une belle présentation de Elad Shechter qui montre toute la puissante de ce langage. Souvent sous-estimé, le CSS permet pourtant bien souvent de ne pas avoir recours au JavaScript. Le code est disponible ici: https://codepen.io/elad2412/pen/wvabjXyToujours autour de l’accessibilité, j’ai assisté à la conférence Machine à lire. Présentée par Stephan Cosquer, la conférence présentait une application mobile capable de lire du texte pour les personnes mal-voyantes juste en survolant un contenu. Belle initiative qui montre la puissante de Flutter pour la réalisation de l’application ainsi que de divers outils de reconnaissance de texte (OCR).
Attaché au développement web et mobile, je me suis laissé capté par le sujet du Material Sound Design où comment penser le son de nos produits. Nous sommes souvent exclusivement tournés sur l’aspect graphique et le maquettage est une pratique bien intégrée. Pourtant, l’expérience sonore qui reste très important également est souvent mésestimée.

Ensuite, j’ai eu la chance de voir la présentation de José Paumard, ancien Java Champion aujourd’hui membre d’Oracle. Le sujet portait sur le Java et ses nouveautés qui sortiront dans les prochaines versions. Record, Pattern Matching, … Il y aura de quoi faire plaisir à beaucoup de développeurs.

Enfin, j’ai pu voir bon nombre d’autres talks portant sur des sujets aussi variés que le Component Driven Development, vue.js 3, Vite (une alternative à Webpack), … Et bien sûr la conférence sur Flutter qui reste à ce jour, pour moi, le meilleur outil de développement cross-platform.»

 

Pour terminer voici le retour de Stéphane Thomas, formateur développement :

«Il s’agissait pour moi d’une première participation en physique à un évènement de cette importance autour des métiers du développement. Lorsque Vincent nous a proposé d’y participer, j’en étais ravi et j’ai sauté sur l’occasion. 😊
L’organisation est au top.Rien n’est laissé au hasard, de l’accueil, à l’ambiance qui y règne, la qualité des talks, l’expertise et la disponibilité des speakers, la qualité.
Concernant les talks et animations, il y en a pour tous les goûts. J’aurais aimé avoir le don d’ubiquité à certains moments tant les sujets étaient intéressants. Heureusement que toutes les conférences sont disponibles sur YouTube en replay. 😊
Personnellement, je suis enchanté de ces 2 journées passées pour plusieurs raisons :

– Participer simplement à cet évènement

– Me tenir au courant des dernières technos et bonnes pratiques en entreprise (important pour notre métier de transmetteur auprès des étudiants).

– Passer un peu de temps avec mes collègues Nantais (Julien TRILLARD et Hervé BOISGONTIER) et pouvoir échanger avec eux de vive voix (cela manque un peu depuis Quimper et c’était une belle occasion).De plus, Hervé étant speaker avec Florian LEVEQUE, nous avions aussi une vue des coulisses. 😊

En conclusion, je suis très satisfait que l’ENI m’ait permis d’y participer et j’espère sincèrement avoir l’occasion de renouveler les occasions pour tous ces points positifs évoqués.»

Nos apprenants ont également pu passer une journée au Devfest, voici leurs retours !

Shun Thomar, apprenant en Bac +2 Développeur Web et Web Mobile :

«Lors de la keynote d’ouverture, j’ai pu découvrir le travail d’Antonin Fourneau qui utilise la technologie au service de l’art, c’était une présentation très inspirante et très ludique.
Pour entrer dans l’ambiance du festival sans avoir à réfléchir à des concepts techniques dès le matin, j’ai commencé par assister à l’atelier : Prendre ses notes en mode street art, qui à nouveau faisait le lien entre ludique et pratique.
Je crois d’ailleurs que ce qu’il est ressorti tout au long du DevFest, c’est que l’important c’est de prendre plaisir à son métier !

J’ai ensuite assisté à la conférence Continuous localization in web, qui a été particulièrement pertinente pour moi qui ait une formation initiale en langues puisqu’elle m’a permis d’aborder les problématiques du code d’une application multilingue.

Enfin, j’ai été au codelab sur le Développement Zéro Déchet, qui est une approche plus que jamais nécessaire dans le contexte écologique actuel. J’ai par ailleurs eu le plaisir d’y assister en compagnie d’Hervé Boisgontier. 🙂

J’ai terminé ma journée en partant à la découverte du Material Sound Design, un concept créé par Google, qui m’a permis de réfléchir à un aspect du web et des applications que j’avais jusque-là peu abordé : l’ambiance sonore !

En bref, j’ai beaucoup apprécié participer au DevFest, c’était très stimulant intellectuellement et les évènements auxquelles j’ai assisté étaient la plupart accessibles à mon niveau de débutant.»

Jean-Yves Chaillou, apprenant de notre formation Bac+4 Concepteur Développeur d’Applications :

«Très bonne journée! Je me suis concentré  sur les conférences  orientées front. Bonnes surprises notamment sur le css et les preprocesseurs.»

.

 

 

 

 

 

 

crédit photos : ©RémyChautard/©ArthurCorgier et photos prises par nos formateurs et chargée de relations école et entreprise. 

Rendez-vous l’année prochaine pour la prochaine édition ! 
JPO 01-2023