Virginie BOURDET

Conceptrice Développeuse d’Applications

Quelle formation suivez-vous ? Dans l'objectif d'exercer quel métier ? 
Je suis actuellement en alternance en formation Concepteur Développeur Informatique (bac +4).
Je travaille pour un éditeur de logiciels dans le domaine du service à la personne. J'occupe un poste de développeuse dans un projet d'intégration de données dans un infocentre et de génération de rapport statistique à partir de ces données.
Mon but est de travailler comme développeuse d'application lourde ou web.

 

Comment vous est venue l'envie d'exercer ce métier ?
Depuis mon enfance (et ça date !), je suis passionnée par l'informatique. J'ai connu l'arrivée des ordinateurs dans les écoles : en primaire, on faisait des petits programmes avec un TO7/70 : en tapant des lignes de code on arrivait à faire apparaître des carrés de couleur et je trouvais ça magique. 
J'ai également connu l'arrivée d'internet. Pendant de nombreuses années j'ai exercé des emplois en milieu scolaire en tant qu'assistante informatique, c'est donc naturellement que je me suis tournée vers le métier de développeuse il y a quelques temps.

 

Qu'est-ce qui vous plaît le plus dans votre travail et votre formation ?
Ce qui me plaît le plus dans mon travail, c'est d'être confronté à un problème et de réussir à le résoudre. Je vois le code comme une grille de sudoku (d'ailleurs depuis que je suis développeuse je n'en fais plus 😉),  c'est parfois un casse-tête de trouver la solution mais quand on l'a c'est génial !
J'ai la chance dans mon entreprise de pouvoir travailler sur différentes techno et j'apprécie beaucoup cet aspect. C'est un métier très varié.
Ce que j'aime dans ma formation c'est d'avoir de nombreux modules et de pouvoir explorer différentes technologies. Les formateurs sont compétents et sont disponibles même pour les questions qui ne portent pas sur une techno étudiée pendant la formation.

 

Pourquoi avoir choisi l'ENI Ecole Informatique pour vous former ?
Le premier critère pour lequel j'ai choisi l'ENI a été le fait que la formation soit financée par la région Bretagne.
Ensuite j'ai fait des recherches sur Internet, sur des forums, pour connaître la réputation de l'école et prendre connaissance de l'opinion des anciens élèves.
J'ai également recueilli les opinions d'entreprises qui avaient accueilli des stagiaires de l'ENI, ils étaient excellents.
Enfin, le troisième critère qui m'a fait choisir l'ENI : un diplôme reconnu par l'Etat.

 

Que diriez-vous aux femmes qui n'ont pas encore osé se lancer dans une carrière dans le numérique ?
Si on vous a dit qu'il fallait avoir fait des études scientifiques et être bon en maths, et bien ce n'est pas nécessaire. Ce n'est pas mon cas et je ne m'en sors pas si mal !
Initialement, j'ai un BTS Assistant de Direction, plus jeune j'ai fait un choix qui ne me plaisait pas vraiment. Tant que je travaillais, je ne me remettais pas en question. Puis, je me suis arrêtée 5 ans pour élever mes enfants. Après 5 ans il est difficile de retourner dans le circuit. C'est à ce moment-là, à 40 ans, que j'ai fait le choix de me reconvertir et je ne regrette pas ce choix. J'exerce aujourd'hui un métier qui me plaît, avec un super tuteur, grâce à qui j'apprends énormément.

 

Mars 2019

Partage

Nos étudiants témoignent