Gwenaëlle NOAL

Conceptrice développeuse d’applications

Quelle est la formation que vous suivez ? Dans l’objectif d'exercer quel métier ?
Je suis actuellement Analyste Programmeur chez Sodifrance Niort en tant qu'alternante Concepteur Développeur Informatique (bac+4). Je poursuis ma formation de Bac+2 Développeur Logiciel afin de devenir développeuse et puis cheffe de projet après quelques années d'expérience !

 

Comment vous est venue l'envie d'exercer ce métier ?
J'ai été habilleuse au théâtre pendant 15 ans. En parallèle, j'ai toujours aimé les nouvelles technologies et je suis entourée de personnes qui travaillent dans l'informatique. Elles ont vu en moi la logique et l'imagination nécessaire au métier de développeuse. Plus jeune j'avais également été initiée à Dreamweaver pour mettre mon CV en ligne. Ces coulisses m'avaient déjà beaucoup attirée mais j'étais engagée sur une autre voie, et c'est avec plaisir que maintenant j'apprends et j'exerce dans l'informatique.

 

Qu'est-ce qui vous plaît le plus dans votre travail ?
L'évidence de travailler dans le numérique se fait plus forte tous les jours pour moi. Grâce au contexte actuel et aux évolutions numériques bien-sûr, mais aussi parce que c'est un monde qui cherche en permanence à s'améliorer et faire mieux, à réinventer des systèmes existants (en technique et en management notamment). Le contexte dans lequel je travaille est très important pour moi. J'ai la chance, chez Sodifrance, de pouvoir faire mes expériences et mes erreurs et d'avoir une confiance totale de mes supérieurs dans mon travail et un accueil bienveillant dans tout ce que je propose. Cette liberté est un vrai cadeau. De plus, je continue à exercer un métier que je qualifie de manuel, et qui lui est reconnu et valorisé pour son utilité. Cet artisanat des langages se tisse via différents outils qui ne demandent peut-être pas une dextérité manuelle classique mais une réflexion de construction et une précision tout-à-fait commune à la couture ou à la menuiserie par exemple.

 

Pourquoi avoir choisi l'ENI Ecole Informatique pour vous former ?
J'ai choisi l'ENI pour ma formation parce que je préfère un apprentissage qui va à mon rythme. Je ne suis pas très friande des écoles où l'on passe ses nuits et ses jours dans un stress constant et où l'on apprend finalement par soi-même. J'ai été autodidacte dans plusieurs disciplines : couture, coiffure... Pour ce métier je voulais associer les connaissances de professionnels expérimentés à mon autonomie habituelle. 

 

Que diriez-vous aux femmes qui n'ont pas encore osé se lancer dans une carrière dans le numérique ?
Peut-être que les femmes n'envisagent pas les métiers du numériques en pensant qu'ils sont déshumanisés à l'image des robots... ;) Ce n'est vraiment pas le cas. En tant que développeuse, je suis amenée à échanger et à comprendre différentes personnes travaillant dans différents services pour proposer des solutions plus rapides aux actions répétitives de tous les jours. Il y a un véritable partage de connaissances, une envie de trouver des solutions agréables à l'autre, un altruisme. C'est aussi un monde où le jeu est omniprésent parce que les développeurs sont souvent des gamers. Cette façon d'envisager le travail donne une légèreté un peu poétique et en même temps une compétition saine qui pousse à s'améliorer à toujours faire mieux. Le numérique c'est la liberté de tous les possibles et il appartient à tout le monde.

 

 Mars 2019

Partage

Nos étudiants témoignent