Contribuer à préserver le climat quand on est développeur en 2020 : 7 astuces

Souvent, nous avons l'impression que nous n'avons pas le pouvoir de changer les choses car nous ne sommes : ni dirigeant d'un pays, ni PDG d'une grande entreprise. Néanmoins, ces dernières années ont montré que lorsque les citoyens du monde changent de regard, changent leurs habitudes, prennent conscience des enjeux, alors c'est toute notre société qui évolue. À nous, donc, de changer nos pratiques, dans notre vie de tous les jours mais également dans notre vie de développeur !

Les vidéos représentent environ 60 % des flux de données sur internet. Il y a donc un potentiel important d’amélioration dans ce domaine. C’est pourquoi, notre expert Hervé BOISGONTIER vous partage ses 7 astuces pour contribuer à préserver le climat quand on est développeur concernant les vidéos.

 

Astuce n°1 : Faire durer son matériel

La création d’un équipement informatique, qu’il s’agisse d’un ordinateur, d’un smartphone, ou encore d’un objet connecté, a une empreinte écologique très importante. La création d’un équipement a un coût carbone environ équivalent au coût qu’il génère sur tout sa période d’utilisation. De plus, elle utilise des matériaux rares et très polluant à extraire. Il est donc fondamental de conserver ses équipements le plus longtemps possible ! Pour cela, il faut prendre soin de son matériel, il est de notre responsabilité d’adopter de bonnes habitudes, telles que l’utilisation de coques ou de housses, mais aussi de protections d’écrans par exemple. Il faut avoir le réflexe de réparer ou faire réparer son matériel (par un professionnel, soi-même, ou bien dans un « repair café ») plutôt que de le changer.

 

La création d’un équipement a un coût carbone environ équivalent au coût qu’il génère sur tout sa période d’utilisation.

 

 

Astuce n°2 : Faire le tri dans les fonctionnalités développées pour une application ou un site

L’écoconception commence bien avant la première ligne de code. Le premier réflexe à avoir est de faire le tri entre les fonctionnalités essentielles et celles qui sont superflues, voire inutiles. Il a été montré que près de la moitié des fonctionnalités d’une application ne sont pas utilisées. Cela représente un coût énorme aussi bien budgétaire qu’environnemental. L’écoconception permet également d’obtenir des applications ou des sites plus simples donc plus faciles à utiliser.

 

Astuce n°3 : Utiliser la vidéo à bon escient

Le premier réflexe à avoir est l’évitement : est-ce que ce contenu peut être présenté par une alternative moins gourmande ? Par exemple :

- Utiliser du texte éventuellement accompagné d’images

- Réaliser une animation avec du CSS3 

- Proposer uniquement du son à la place de la vidéo si l’intérêt principal n’est pas visuel.

 

Astuce n°4 : Optimiser ses vidéos

Si la vidéo est essentielle, il est possible de travailler sur la résolution et la compression de la vidéo : est-il nécessaire d’avoir une vidéo en résolution HD (ou pire 4K) pour finalement la regarder sur un écran aussi petit que celui d’un smartphone ?

 Il est possible de mettre en place des Media Queries pour délivrer une vidéo adaptée à la taille d’écran de l’utilisateur :

<video controls> 

   <source src="small.mp4" type="video/mp4"

media="all and (max-width: 480px)"> 

   <source src="video.mp4" type="video/mp4"> 

</video>

 

Est-il nécessaire d’avoir une vidéo en résolution HD (ou pire 4K) pour finalement la regarder sur un écran aussi petit que celui d’un smartphone ?

 

 

Astuce n°5 : Bannir l’autoplay

Le visionnage des vidéos n’est pas toujours souhaité par le visiteur du site internet. La lecture automatique des vidéos peut donc parfois être gênante d’un point de vue expérience utilisateur (UX), une pratique qui n’est pas non plus écoresponsable. Pour pallier à cela, il suffit de ne pas mettre l’attribut autoplay sur vos balises vidéos.

Il est également possible de désactiver la lecture automatique des vidéos dans vos réseaux sociaux tel que LinkedIn en modifiant les paramètres de votre compte.

 

Astuce n°6 : Utiliser des procédures stockées

Les procédures stockées dans une base de données ont de nombreux avantages. 

D’une part, elles sont stockées sur le SGBD. Pour en appeler une, il suffit d’envoyer comme données son nom et ses paramètres ce qui est moins volumineux qu’une requête complète avec ses paramètres. 

D’autre part, la procédure est précompilée. La syntaxe a donc déjà été vérifiée et le code est directement utilisable par le SGBD. L’exécution est donc plus rapide et demande moins de ressources.

 

Astuce n°7 : Rejoindre un collectif numérique responsable

À l’heure actuelle, de nombreuses structures se créent pour échanger des bonnes pratiques, des retours d’expérience. Cela est très enrichissant ! N’hésitez pas à entrer en contact avec elles. Elles peuvent prendre différentes formes. Vous pouvez les trouver en recherchant le nom de votre ville avec des mots-clés tels que « GreenIT », « numérique responsable », « éco-artisan du web », « écoconception »

 

Quel développement informatique durable en 2021 ?

La prise de conscience est en cours et le souhait d’une informatique plus durable est partagé par de plus en plus de personnes. L’objectif est maintenant de passer aux actes ! À nous de progresser dans nos pratiques, de nous former et de transmettre le message. Le défi est de taille mais l’histoire nous montre que l’humanité est capable d’une extraordinaire intelligence collective et qu’ensemble nous allons y arriver !

 

 

Hervé BOISGONTIER, notre expert en développement 

Herve Boisgontier

Hervé BOISGONTIER est formateur en développement informatique au sein d'ENI Ecole Informatique à Nantes. Depuis près de 10 ans, avec différents langages, il forme à la programmation et l’art du développement informatique. Depuis longtemps, il s’intéresse au développement durable et plus récemment comment le mettre en pratique dans notre métier d’informaticien. Passionné par la transmission et le partage, il est également l’auteur de plusieurs livres d’informatique parus aux Editions ENI.

 

Partage

Nos étudiants témoignent